MERLAN - COIFFEUR 

 

Coiffeur Merlan

Mais pourquoi donc appelle-t-on les coiffeurs des Merlans, ces petits poissons si bons quand ils sont frits ? La réponse vient du XVIIIè siècle.

 

Début XVIIIè siècle, on commença à poudrer les perruques de ces messieurs et dames de la très haute société française : personnages de la cour royale, le roi et la reine eux-mêmes, nobles, puis grands bourgeois ou savants, écrivains et juristes.

La poudre en question était d'amidon, donc toute blanche, et pulvérisée grâce à un soufflet ou un éventail. On se protégeait le visage par un cornet en carton. Mais le perruquier-posticheur lui-même ressortait de l'opération parfois tout enfariné, tel un merlan que l'on s'apprête à frire. D'où ce surnom de merlan dont le coiffeur fut bientôt affublé. 

 

Perruquiers-posticheurs poudrant des perruques

 

è Pour plus de précisions, voir notre article sur la poudre blanche pour perruques

 

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 

 


Haut

91.134.138.24