BEVERLY JOHNSON - BJE Hair LLC

 

Beverly Johnson, mannequin Amekor

 

Dans l'univers de la coiffure afro, on connaît Beverly Johnson en tant que marque de tissages et de perruques. Au départ, il s'agissait d'un partenariat avec Amekor Industries Inc., un des leaders mondiaux dans l'industrie des postiches. La marque Beverly Johnson BJE Hair LLC existe toujours, mais est devenue indépendante depuis 2010.

 

 

Le premier mannequin afro-américain en couverture de Vogue USA en 1974

Beverly Johnson est le premier mannequin femme afro-américain à avoir fait la couverture d'un grand magazine de mode et de beauté aux USA. Une révolution culturelle ! Il s'agissait du fameux magazine "Vogue". C'était en 1974, pour le numéro d'Août. Beverly Johnson n'existait pourtant dans le monde du mannequinat que depuis 1971. L'année d'après "Vogue", l'édition française du magazine "Elle" prend le même risque de la même modernité, de la même révolution culturelle, et imprime en couverture une femme Afro-américaine : c'est encore Beverly Johnson. Ensuite, tout s'enchaîne, Cosmopolitan et bien d'autres magazines sentent ce vent révolutionnaire et photographient toujours Beverly Johnson. Elle devient une égérie de la mode Afro-américaine, un symbole dans l'univers fashion, comme Barak Obama dans l'univers politique occidental.

En ce sens, le New York Time's l'a identifiée comme étant l'une des figures les plus influentes dans le monde de la mode du XXè siècle. En effet, non seulement toute l'industrie fashion et cosmétique allait pouvoir prendre le virage de la beauté Afro, mais aussi et surtout, les mentalités allaient pouvoir s'ouvrir et permettre une meilleure intégration, au niveau "people", des personnes dites de couleur.

L'industrie de la mode, de la cosmétique peut être considérée comme futile et tellement mineure au sein de ce qu'est la Grande Histoire. Mais voici donc l'exemple du contraire. Ce monde du factice, de l'artificiel, participe à sa mesure aux bouleversements sociologiques fondamentaux. C'est aussi au travers du mannequinat que la représentation de la femme noire colonise les esprits occidentaux populaires, people. Aujourd'hui, les journalistes, les présentatrices TV, les Miss France ou autres Naomi Campbell, les femmes politiques, etc., d'origine africaine ou métisses, doivent penser à Beverly Johnson puisqu'elle aura participé à frayer la voie de l'émancipation noire.

Le mannequin Beverly Johnson Vogue Elle Cosmopolitan

 Beverly Johnson en couverture de : "Vogue" 1974, "Elle" 1975, "Cosmopolitan" 1981

 

 

 

Une carrière cinématographique qui débute en 1979 

Après le mannequinat, la dimension de Bervely Johnson devient cinématographique :

Beverly Johnson actrice cinéma

 Beverly Johnson au cinéma : "Ashanti" 1979, "Trop de filles, pas assez de temps"  1997 (How to be a Player en VO), "Crossroad" 2002, avec Britney Spears en premier rôle.

 

 

 

En 1981, Beverly Johnson sort un livre Beauté / Santé 

En 1981, Beverly Johnson écrit et publie un livre Santé/Beauté de 243 pages intitulé "Beverly Johnson's Guide to a Life of  Health and Beauty (Le guide de Beverly Johnson pour une vie de beauté et de santé). Récemment, le mannequin, à soixante ans passés, rédige ses mémoires qu'elle publie sous le titre "The face that change it all" (le visage qui a tout changé).

The Face that Change it All

 

 

 

Beverly Johnson dans le clip de Michael Jackson "Liberian Girl" en 1989

"Liberian Girl" est un titre extrait de l'album "Bad" de Michael Jackson, sorti en 1987. Ce titre, pressenti pour entrer dans les charts sort en clip en 1989. Beverly Johnson y apparaît dès l'introduction, à la 21ème seconde. Elle regarde la caméra en prononçant quelques mots en swahili en réalité dits par la chanteuse sud-africaine Letta M'bulu. Michael Jackson ne faisait jamais les choses à moitié. Dans ce clip apparaissent un nombre impressionnant de figures du Show-Biz : Danny Glover, Whoopi Goldberg, Quincy Jones, Steven Spielberg, John Travolta, Olivia Newton-John, Malcolm-Jamal Warner, Bon King, Billy Dee Williams, David Copperfield, Boy George, Rosanna Arquette, Paula Abdul, Richard Dreyfuss, Jasmine Guy, et bien d'autres encore. Cliquez ci-dessous pour visionner ce clip qui n'a pourtant pas rencontré le succès espéré :

 

 

 

Partenariat avec Amekor 1996/2010

En 1996, Amekor Industries Inc., un des leaders mondiaux de la fabrication de tissages et de perruques, se rapproche de Beverly Johnson pour que le mannequin afro-américain lui apporte son aura médiatique, le symbole qu'elle incarne pour les consommatrices afro-américaine, très demandeuses de tissages, de mèches et autres extensions capillaires. Amekor passe totalement inaperçu dans cette collaboration puisque le nom de la marque telle que les consommatrices de tissages la connaîtront sera tout simplement "Beverly Johnson Hair Collection".

Ce partenariat durera 14 ans. En 2010, c'est l'actrice Vivica A. Fox qui reprendra le flambeau. Aujourd'hui encore, cette nouvelle collaboration entre Amekor et Vivica Fox persiste sous le nom de marque Vivica A. Fox Hair Collection (cliquez ici pour voir notre article).

 

 

 

Depuis 2010 : BJE Hair LLC 

A partir de 2010, Beverly Johnson fonctionne en indépendance, toujours dans le domaine des tissages et extensions capillaires et des produits pour le soin et l'entretien des cheveux. Elle fonde BJE Hair LLC (Beverly Johnson Enterprises), toujours en activité aujourd'hui. 

La gamme des Tissages BJE Hair LLC Beverly Johnson

Gamme de soins capillaires BJE Hair LLC

 

 

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 

 


Haut

91.134.138.24