LA VISCOSITÉ SANGUINE

 

 

Avoir un sang trop épais peut avoir une influence sur la santé générale de votre chevelure. En effet, le cheveu pousse à partir du follicule. Si celui-ci n'est pas correctement irrigué parce que le sang ne circule pas de manière suffisamment fluide, c'est toute la machinerie de fabrication du cheveu qui sera perturbée, ralentie. Résultat : c'est la pousse de votre chevelure dans sa globalité qui peut en pâtir.

 

 

 

Viscosité et hyperviscosité sanguine

Quand la viscosité sanguine est élevée, le flux sanguin est ralenti, réduisant alors les apports d'oxygène et de nutriments au divers tissus organiques, dont le cuir chevelu en ce qui nous concerne particulièrement. 

La conséquence en est une malnutrition ou dénutrition des tissus en question : s'ensuit un déficit fonctionnel. Dans les cas extrêmes, on parle de syndrome d'hyperviscosité (ou HVS). 

 

 

Comment savoir si notre sang est épais ?

Si vous soupçonnez chez vous un problème de circulation sanguine, il faut demander à votre médecin traitant un hémogramme (ou hématogramme, ou encore NFS : Numération de la Formule Sanguine). Cet examen sanguin permet de révéler de nombreuses pathologies dont l'anémie, l'hyperviscosité sanguine et plasmatique et les problèmes de coagulation. 

Une prise de sang sera nécessaire, en général dans le plis du coude. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour un hémogramme. 

 

Mesure de la viscosité sanguine

La viscosité sanguine est mesurée en "centipoises" dont l'abréviation est cP grâce à un appareil comme le Brookfield Viscometer par exemple.

 

 

Fluidifier la circulation sanguine

Attention, ni la fluidité ni la viscosité du sang ne doivent être excessives. Il ne s'agit donc pas d'hyper-fluidifier sa circulation sanguine mais de rester dans un sage entre-deux. 

 

La pratique d'un sport

La pratique d'un sport réduit la viscosité sanguine au repos. Par contre, au moment même de l'effort, elle augmente légèrement. En effet, le volume des globules rouges (l'hématocrite) augmente pendant l'exercice physique : 

"Lorsque cette viscosité sanguine augmente trop, elle peut nuire à la fonction cardio-vasculaire/cardio-pulmonaire des personnes comme cela a été avancé dans l'hypoxémie induite par l'exercice ou dans les cas de mort subite à l'effort chez les porteurs du trait drépanocytaire", rapport Philippe Connes, chercheur spécialisé en hémorhéologie. 

Que faire alors ? Il convient de consulter un médecin du sport (un médecin comme un autre, mais spécialisé dans les activités physiques) pour établir avec lui votre bilan personnel. Demandez conseil à votre propre médecin traitant pour vous orienter. 

 

 

L'alimentation

Tout d'abord, il faut bien boire, de l'eau ! Certaines personnes ont tendance à ne boire que trop peu. Si c'est votre cas, il faut rééduquer votre comportement en vous forçant à boire correctement. Il est conseillé de boire environ 1,5 litres quotidiennement, un peu plus en été lorsque notre corps évacue plus d'eau que d'habitude. 

Attention toutefois si vous souffrez d'hypertension à ne pas choisir une eau minérale à forte teneur en sels minéraux, surtout en sodium. 

 

Certaines aliments ont un effet reconnu de fluidification de la circulation sanguine, comme :

    • Le citron : par exemple diluer un peu de jus de citron dans votre eau minérale 
    • La noix de muscade passe pour stimuler la digestion et la circulation sanguine : prenez l'habitude de l'utiliser dans vos recettes 
    • Les échalottes renferment de la quercétine, une molécule de la famille des flavonoïdes qui aide à fluidifier le sang et à faire baisser le taux de mauvais cholestérol en plus. 
    • Bien sûr, augmenter sa consommation de fruits et légumes apportera aussi un supplément d'eau à l'organisme. 

 

Nous vous conseillons quelques petites recherches sur Internet pour dénicher des idées de recettes contenant ces ingrédients. 

 

 

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 


Haut

91.134.138.24