TEIGNE

Infection fongique du cuir chevelu

 

 

La teigne fait partie des dermatophyties, affections causées par des champignons microscopiques appréciant particulièrement la kératine (peau, ongles, poils, cheveux). On parle de teigne lorsque cette affection concerne spécifiquement le cuir chevelu (croûtes cuir chevelu). 

Il existe plusieurs types de teigne : teignes tondantes, teignes suppuratives (kérion), teignes faviques (favus). Nous allons les présenter une à une.

Attention à la contagion car la transmission est relativement aisée. Il faut voir cet aspect des choses plus en détail également.

 

Remarque : quand l'infection se cantonne à une zone bien délimitée perdant ses cheveux, on parle d'alopécie non cicatricielle localisée, même si elle peut finalement s'étendre en l'absence de traitement. 

 


 

 

Les teignes tondantes

C'est par image qu'on parle de teignes tondantes, parce que les champignons ont pour effet de raréfier les cheveux par zones petites ou grandes, comme si on avait donc tondu les cheveux par endroit. 

Les teignes tondantes peuvent être de type microsporiques (microsporiques et pas microscopiques : microsporique signifie spore microscopique) ou de type tricophytiques

 

 

Teigne tondante tricophytique à petites plaques

 

Teigne tondante Trichophyton violaceum

 

La forme tricophytique de loin la plus fréquente de la teigne tondante est due au champignon Trichophyton violaceum.

    • Le cuir chevelu est atteint par petites zones, mal délimitées (on parle de plaques alopéciques) ; 
    • On observe la présence de squames ;
    • Au sein de ces petites zones, les cheveux sont cassés et très courts. 

 

Cette forme de teigne est anthropophile : la contamination d'homme à homme est possible, soit par contact direct, soit par l'utilisation d'un peigne ou d'une brosse contaminée. 

Cette teigne tondante est fréquente dans les pays du pourtour méditerranéen, en Afrique centrale et dans les grandes villes cosmopolites. 

 

Teigne tondante Tricophytique tricophyton soudanense

 

Trichophyton soudanense (ou soudanensis) est le second champignon de la teigne le plus fréquent.

 

 

Teigne tondante microsporique à grandes plaques

Ce type de teigne engendre une raréfaction des cheveux par plaque plus élargies (1 à 3 cm de diamètre). Elles comptent parmi les plus contagieuses. 

Elles sont causées par Microsporum canis ou Microsporum langeronii

 

 

 

 

Les teignes suppuratives

 

Teigne suppurée (suppurative) ou Kérion

Les teignes suppuratives (ou suppurées) sont plus rares. C'est un autre champignon qui en est responsable, le Trichophyton verrucosum. On les appelle aussi Kérion

    • On observe une atteinte en larges placards ronds (des nodules) et purulents 
    • Ces placards sont enflammés : ils sont bombés, surélevés 
    • Les enfants et les femmes adultes en sont plus victimes que les hommes chez qui les atteintes se situent plus au niveau de la barbe ou de la moustache 
    • Les kérions sont moins contagieux que la teigne tondante 

 

 

 

 

Les teignes faviques ou Favus

 

Teigne favique (Favus) due à Trichophyton schoenleinii

 

Les teignes faviques - ou Favus - sont heureusement devenues très rares de nos jours en France grâce aux progrès des comportements d'hygiène de base. C'est encore un autre champignon qui en est la cause : trichophyton schoenleinii

    • On observe au départ la présence de petites croûtes jaunâtres friables 
    • De multiples foyers fusionnent pour recouvrir parfois de très larges zones, voire le crâne entier dans les cas les plus graves 
    • Les cheveux touchés tombent en une alopécie définitive
    • La teigne favique ne guérit pas à la puberté et continue son évolution tant qu'il existe des cheveux. 
    • La teigne favique est contagieuse 
    • Les plaques alopéciques sont inflammatoires et cicatricielles 

 

 

 

 

Transmission et contagion

Les teignes sont transmissibles de l'animal (chat, chien, etc.) à l'homme, et d'une personne contaminée à une personne saine. Ellles apprécient l'humidité : les pays à climat humide ainsi que l'automne et l'hiver favoriseront sa prolifération. 

Attention, la teigne peut ne pas se localiser uniquement sur le cuir chevelu. Parfois, les mains, le visage ou des parties du corps peuvent être attaquées. Après traitement, des cicatrices tenaces avec dépimentation de la peau peuvent persister. 

Un adulte en bonne santé résiste bien à la teigne malgré tout. Mais si votre état général est affaibli, vous serez plus exposée. 

 

 

Contaminations humaines

Les contaminations interhumaines sont les plus fréquentes. Elles se propagent plus facilement dans les lieux tels que les salles de sports (judo, karaté, gymnastique, danse, etc.) ou par l'intermédiaire de sols souillés (douches collectives, piscine, salle de bain...). 

 

Attention aux salons de tissage...

La contagion interhumaine peut aussi advenir par contact direct ou par l'utilisation de peignes ou de brosses infectées ! 

Il convient donc d'être particulièrement prudente lors des séances de tissage ou de tressage dans les petits salons ne pratiquant pas la décontamination ou la stérilisation systématique des outils, ou ne nettoyant pas très régulièrement leur sol, et où pourtant de nombreuses clientes se succèdent... 

 

Les enfants et l'école... 

Les teignes atteignent plus facilement les enfants jusqu'à 12 ou 13 ans car leur système immuinitaire n'est pas encore totalement mature et l'on assiste donc parfois à des cas de contagion en milieu scolaire. Les enfants peuvent alors exporter la teigne à la maison et vous contaminer vous-mêmes. 

Si votre enfant est porteur de la teigne, il faut en alerter le personnel éducatif. 

 

Les animaux domestiques, d'élevage ou sauvages

 

Les animaux peuvent devenir le vecteur de transmission de la teigne

 

La contamination a lieu directement (caresses, câlins...) ou indirectement (poils ou squames infectés et déposés sur le fauteuil par exemple, etc.).

Cheveaux, bovins peuvent également transmettre la teigne. 

Les petits rongeurs sauvages (rat, souris...) peuvent véhiculer les spores jusqu'au milieu humain, par l'intermédiaire des animaux domestiques. 

 

Origines telluriques

Par origine tellurique, il faut comprendre infection à partir de la terre. Une plaie ou une écorchure souillée de terre où séjournent des animaux de basse-cour par exemple (au travers des plumes, des poils, des squames...) peut être l'origine d'une contamination par la teigne. 

 

Précautions à la maison en cas d'infection

Si votre enfant est malheureusement victime de la teigne, il faudra bien entendu consulter votrer médecin au plus vite qui prescrira les médicaments adéquats et prononcera une éviction scolaire d'une durée de 15 jours environ. 

Lorsque vous vous occupez de votre enfant infecté, prenez garde à bien vous laver les mains après chaque inspection et traitement de sa chevelure (avec brosse à ongles, alcool à 70°, eau oxygénée ou solutions hydroalcoliques ; pensez aussi à désinfecter régulièrement les outils avec lesquels vous vous lavez les mains). 

Attention à la literie : taies d'oreiller, couvertures, draps, devront être lavés régulièrement à haute température (90° par exemple) : choisissez-les donc en coton blanc de manière à ce qu'ils tolèrent cette température en machine. Si vous n'en avez pas, il faudra en acheter. 

Il serait aussi prudent de recouvrir la tête de votre chérubin avec un filet, bonnet ou sous-bonnet pour perruque, durag, etc. de manière à ne pas retrouver ces méchants champignons sur vos canapés, coussins, etc. Lavez régulièrement ces protections ou changez-en fréquemment. 

 

 

 

 

Prélèvement pour examen mycologique

 

 

 

On réalise des prélèvements pour un examen mycologique direct qui confirme immédiatement la présence d'un parasitisme mais sans en connaître la nature précise. Pour identifier clairement la nature du champignon parasite, on pratique alors une culture du champignon sur milieu de Sabouraud. Après un long délai (3 à 4 semaines), la nature précise du champignon responsable est dévoilée : on en connaît alors le genre (par exemple Trychophyton) et même l'espèce (par exemple, rubrum ou violaceum, ou soudanense, etc.).

 

 

 

 

Articles associés

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 


Haut

91.134.138.24