POST-PARTUM

Alopécie Post-partum

 

 

 

Durant une grossesse puis après l'accouchement et jusqu'au retour des règles, vous pourrez observer, pour une moitié d'entre vous globalement, que votre chevelure ne se comporte pas comme d'habitude. Pendant la grossesse, vous pourrez remarquer que votre chevelure gagne en vitalité. Malheureusement, juste après l'accouchement, le cours des chose peut s'inverser brutalement. Un problème de chute de cheveux plus ou moins importante peut advenir : on parle alors d'alopécie post-partum (l'expression "post-partum" est latine et signifie littéralement : "après-accouchement"). 

 

Ces phénomènes sont majoritairement causés par les bouleversements hormonaux que subissent alors votre organisme. 

En outre, psychologiquement parlant, la naissance de votre enfant peut constituer pour vous l'entrée dans une étape stressante : ce qui est tout à fait compréhensible, au regard des responsabilités nouvelles que votre esprit envisage désormais et dont il ne se serait jamais douté auparavant : un univers tout nouveau s'ouvre alors face à votre conscience. Certaines personnes (et non plus certaines femmes ici, puisque les hommes eux aussi peuvent être concernés) peuvent mal vivre ce basculement vers une autre façon de devoir être au monde : quitter un monde et en aborder un autre, nouveau. Joie et stress s'enchêtrent alors parfois en un ballet incessant, déroutant, et culpabilisant qui plus est, tant nous sommes "programmés" pour ne devoir vivre l'enfantement qu'en terme de bonheur ultime. Ce qui n'arrange rien concernant vos éventuels problèmes de chute excessive de cheveux. Sans parler du manque de sommeil, de la fatigue qui accompagne l'entourement de votre (vos) petit(s) bout(s) de chou(x). 

Si, par dessus le marché vous êtes victimes d'une anémie chronique (manque de fer) et/ou de drépanocitose, vous cumulerez les handicaps, y compris en ce qui concerne votre chevelure. 

 

 

 

Que faire ? 

Dans les cas d'alopécie post-partum prononcée et trop longue, il est évidemment conseillé de vous tourner vers votre médecin traitant pour en parler avec lui. 

 

Évoquez avec lui les approches suivantes pour savoir ce qu'il en pense :

    • Application de lotions spécifiques directement sur le cuir chevelu pour activer la repousse ? 
    • Massages du cuir chevelu pour en activer la micro-circulation sanguine ? 
    • Régime alimentaire enrichi en vitamines ? 

 

N'hésitez pas à recueillir l'avis de plusieurs médecins en invitant vos amies à questionner leur propre médecin traitant. 

 

Rappel : attention, il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. Il faut que la chute soit plus importante que cela pour parler d'alopécie post-partum. 

 

 

 

 

Articles associés

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 


Haut

91.134.138.24