LES BONNETS BIO-CAP®

Perruque - Lace Wigs

 

 

Et si les textiles des bonnets de perruque ou de Lace Wigs pouvaient être antibactériens et bénéficier d'une capacité de ventilation supérieure pour mieux aérer le cuir chevelu et amoindrir les problèmes de macération causés par la chaleur et la sueur - milieu chaud et humide - ... ce serait bien ? En réalité, c'est chose faite avec les bonnets BIO-CAP® ! Description... 

 

 

 

C'est la marque Vivica A. Fox Hair Collection qui, pour la réalisation de bonnets pour perruque et Lace Wigs, a eu cette bonne idée d'utiliser des textiles High Tech, initialement conçus pour la confection des vêtements de sport. 

Pour ce faire, Vivica A. Fox Hair Collection a contracté un partenariat avec les firmes Advansa-Invista et Paka, spécialisées dans la recherche appliquée aux textiles et la confection de fibres textiles "intelligentes". 

 

 

 

 

La bonne idée  

L'idée est celle-ci : pourquoi ne pas utiliser des textiles anti-transpiration à haute capacité de séchage, capables donc d'évacuer plus rapidement qu'un textile classique l'humidité causée par la transpiration ? Et par la même occasion, pourquoi ne pas utiliser également des textiles anti-bactériens, c'est-à-dire des textiles au sein desquels les bactéries trouvent un milieu hostile à leur propre développement ? En effet, ces textiles existent déjà ! Les marques de vêtements de sport, en premier lieu, se sont tournées vers ces tissus, bientôt suivies par des marques de prêt à porter et de lingerie féminine haut de gamme, puis par les fabricants de produits textiles pour la literie (draps, housses, taies d'oreiller).

Utilisons donc aussi ces fibres textiles "miraculeuses" pour confectionner des bonnets de perruque ! C'est donc chose faite avec les bonnets brevetés BIO-CAP Technology® de chez Vivica A. Fox Hair Collection. 

 

 

2 Tissus pour 2 caractéristiques 

Les bonnets BIO-CAP® utilisent donc 2 tissus "intelligents" maillés l'un dans l'autre, afin de cumuler 2 propriétés intéressantes : tissu anti-transpiration, et tissu anti-bactérien.

C'est le tissu Advansa-Invista breveté "Coolmax®" qui assure la fonction anti-transpiration, et c'est le tissu Paka breveté "Aerosilver®" qui ajoute la fonction "anti-bactérienne". 

 

 

 

 

 Voici une vidéo promotionnelle des tissus Coolmax® ADVANSA-INVISTA :

 

 

 

 

Principe des propriétés de la fibre Coolmax®

Plus un matériaux possède une surface étendue, plus rapidement l'eau répandue sur cette surface s'évaporera. La fibre Coolmax®, en raison de sa configuration dentelée (au niveau microscopique) possède une surface externe bien plus importante que la fibre synthétique (ronde) ou celle de coton (globalement ovale). La fibre Coolmax® est donc bien plus en contact avec le milieu extérieur que les autres fibres : si cette fibre est humide, l'eau présente en elle s'évaporera donc plus rapidement : voilà, tout simplement, le principe d'une fibre anti-transpiration : la sueur imbibant la fibre Coolmax® sera plus en contact avec l'air ambiant et séchera donc plus facilement. 

 

"Au cours des tests de gestion de l'humidité, les vêtements en tissu Coolmax® ont séché presque intégralement en 30 minutes.

Dans le même temps, le coton est resté humide à près de 50%."

Source : advansa.com - 2013

 

 

Illustration article "Bonnets BIO-CAP"

 

 

 

Conséquences : confort, hygiène, confiance

Les conséquences d'une évacuation optimisée de l'humidité d'un tissu causée par la sueur sont multiples et s'enchaînent les unes aux autres. 

1° - Moins de macération, moins de développements bactériens

Si la sueur s'évapore plus rapidement, les germes microscopiques se développeront moins facilement, puisque ces germes, pour se développer, ont besoin d'un milieu chaud et humide (exactement comme dans une fôret tropicale). En outre, les bactéries n'aiment pas les autres fibres "Aerosilver®" : les microbes ou champignons microscopiques en seront donc d'autant plus contrariés dans leur propagation. Donc : moins de prolifération bactérienne. 

 

2° - Donc moins de mauvaises odeurs

Or, ce sont les excrétions de ces micro-organismes (et non la sueur elle-même) qui est responsable des mauvaises odeurs émanant d'un tissu chaud, humide et chargé de bactéries.

Donc, moins il y  a de sueur, moins il y a de micro-organismes, moins il y a de sécrétions miroscopiques dans les fibres et moins votre bonnet sentira mauvais ! 

 

3° - Un bonnet moins sale, une perruque plus durable

Moins il sent mauvais, moins vous aurez besoin de le nettoyer avec insistance, donc moins il sera agressé par des opérations de lavage "musclé". Donc plus sa durée de vie sera augmentée. Ne perdez pas de vue que c'est bien sur les tissus de ce bonnet que les cheveux sont piqués. Si donc vous malmenez votre bonnet lors d'un nettoyage, vous fragilisez l'implantation des cheveux et vous augmentez, à terme, les risques de perte de cheveux. 

 

4° - Confiance, aise, confort

Enfin, moins il sera humide (imbibé de sueur), plus vous vous sentirez à l'aise tout au long de la journée. 

Au final, ces tissus vous assurent un confort optimisé, une hygiène renforcée, une confiance en votre produit et en vous augmentée : 

 

"Le tissu en fibres Coolmax® procure un confort frais pour les besoins quotidiens : 

Vous garde au frais, sec et à votre aise

Évacue l'humidité de votre corps

Sèche rapidement

Confortable, léger, doux et perméable à l'air

Est facile d'entretien car lavable en machine [les tissus, et non pas une perruque]

Performances ADVANSA testées et certifiées."

Source : advansa.com - 2013

 

 

 

 

Articles associés :

 

 

 

 

Retour au lexiqueTermes INCI des ingrédients cosmétiques

lexique anglais français de la coiffure

 


Haut

91.134.138.24